Matot : Pourquoi la fin est-elle si décevante? 1/2

La Torah est un livre de grands drames, n'est-ce pas? Alors pourquoi le livre de Bamidbar se termine-t-il sur une histoire apparemment inutile d’une conquête fortuite de certaines villes par un illustre inconnu ? Cette semaine et la semaine prochaine, Rav Fohrman trace des parallèles épiques avec les histoires de Yaakov, Yossef et Yéhouda.